QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES

 

Les dosettes

Nos nouvelles dosettes certifiées 100 % compostables possèdent maintenant un nouvel anneau marron, un nouveau filtre et un nouveau couvercle qui utilisent des matériaux à base de plantes, incluant des morceaux de fine peau de fèves de café ou «charpie» auparavant destinés aux déchets. Recherchez le logo BPI sur l’emballage. Cet anneau marron facilite le compostage en raison de sa teneur en charpie de café.
Plus de 90 % du poids total d’une dosette PürPod100MC usagée est le marc de café. L’autre tranche de 10 % du poids est composée d’un couvercle intégré, d’un filtre à mailles et d’un anneau marron renfermant différents matériaux, dont plusieurs à partir de sources renouvelables. Le couvercle, le filtre à mailles et l’anneau marron utilisent différents matériaux. - 40 % de l’anneau marron unique contient des matériaux renouvelables – environ la moitié de ces matériaux sont des morceaux de fine peau de fèves de café torréfiées, auparavant destinés aux déchets des compagnies de café jusqu’à cette innovation. - 45 % du couvercle renferme des matériaux renouvelables à base de plantes. - 95 % du filtre contient des matériaux renouvelables à base de plantes.
Les substances de différentes plantes sont extraites et transformées pour aider à créer les matières premières de la dosette.
La fine peau naturelle de la fève de café qui est rejetée pendant le procédé de torréfaction, comme la peau d’une arachide.
Le plastique à base de pétrole utilisé dans les anciennes dosettes a été largement remplacé par des biorésines, provenant de matériaux à base de plantes. La quantité de plastique traditionnel conservée est si infime qu’elle n’a aucun impact sur la capacité de cette dosette à se décomposer par compostage – et même cette petite quantité est spécialement formulée pour être compostable. Ce n’est qu’une raison pour laquelle la dosette PürPod100MC a passé avec succès une batterie de tests de certification. Nous travaillons maintenant à une dosette 100 % biologique.

Compostable

Un produit certifié 100 % compostable a subi avec succès des essais de procédés effectués par un laboratoire indépendant pour confirmer qu’il se décomposera normalement en toute sécurité et relativement rapidement en compost. Les agriculteurs et les jardiniers utilisent le compost pour enrichir le sol et aider les plantes à pousser.
Le Biodegradable Products Institute a effectué des essais indépendants et exhaustifs qui ont certifié que ces dosettes sont compostables (www.bpi.org).
Les essais démontrent que la dosette peut se décomposer en aussi peu que 5 semaines dans le cadre de processus de compostage bien gérés – plus rapidement que certains types courants de déchets alimentaires.
Ces dosettes répondent à la norme pour être certifiées 100 % compostables et elles sont admissibles aux processus de compostage applicables à la collecte sélective en bordure de la rue et aux dépôts où les gens apportent des articles compostables. Certaines municipalités et certains exploitants d’usines de compostage acceptent automatiquement les articles qui sont certifiés 100 % compostables par BPI (le Biodegradable Products Institute). Vérifiez auprès de votre municipalité ou des exploitants d’usines de compostage pour connaître les détails dans votre localité. La Ville de Toronto mène une étude visant à examiner les dosettes compostables et d’autres articles à usage unique dans le cadre de ses programmes de détournement des déchets. L’étude mobilisera des experts de l’industrie et s’ajoutera aux preuves sur les répercussions des dosettes compostables. On prévoit que les résultats de cette étude seront connus au milieu de 2017 et qu’ils influenceront les décisions des municipalités à l’échelle du Canada.
Il n’y a pas actuellement de processus de certification en Amérique du Nord pour guider les consommateurs sur le compostage domestique. Des essais sont en cours afin de déterminer l’efficacité de la décomposition de la dosette dans différentes conditions de compostage domestique.
Il n’est pas actuellement recommandé de jeter les dosettes dans un broyeur à déchets.
Le nombre de personnes qui ont accès à des programmes de compostage augmente rapidement. Nous explorons des alternatives que les autres consommateurs peuvent utiliser. Pour l’instant, les dosettes doivent être jetées avec les ordures ménagères.
Les sites d’enfouissement sont spécialement conçus pour qu’aucun produit ne se décompose rapidement – incluant les déchets alimentaires comme le café. C’est pourquoi les chercheurs peuvent trouver des carottes de 10 ans qui sont encore de couleur orange à l’intérieur et des journaux de 40 ans qui sont faciles à lire. Les gouvernements constatent le besoin de réduire les déchets alimentaires dans les sites d’enfouissement, notamment en améliorant l’accès à des programmes de compostage à grande échelle.

Compostable versus biodégradable versus recyclable

Non. Biodégradable signifie simplement qu’un produit peut se désintégrer complètement avec le temps avec les bonnes conditions et les bons processus. Toutefois, cette période peut s’étendre sur de nombreuses années, même si les conditions sont satisfaites. Par exemple, un tronc d’arbre est biodégradable. Le corps humain est biodégradable. Même le pétrole brut est techniquement biodégradable. Les autorités gouvernementales en matière de protection du consommateur disent aux entreprises de ne pas utiliser le terme «biodégradable» parce qu’il n’y a pas de définition standard ni de façon indépendante de vérifier cette allégation. Un produit peut seulement être certifié 100 % compostable s’il satisfait des normes indépendantes démontrant qu’il se désintégrera rapidement en compost conformément aux exigences en matière de santé pour les plantes.
Un produit certifié 100 % compostable est souvent préférable car les petits articles en plastique sont souvent rejetés dans le cadre du processus de recyclage. Les recycleurs lavent également les dosettes pour les débarrasser du café qui pourrait nuire à leurs systèmes de recyclage. L’utilisation de cette eau additionnelle a des répercussions environnementales qui dépassent l’avantage de recycler un petit article. C’est pourquoi le compostage est une solution préférable au plan environnemental pour les déchets alimentaires comme le café.

Emballage

Le sac intérieur doit respecter des normes rigoureuses pour protéger le café de l’oxygène et procurer aux consommateurs la fraîcheur et la qualité qu’ils attendent de leur café. Nous travaillons à développer un emballage qui donnera les mêmes résultats mais détournera les déchets des sites d’enfouissement. Pour l’instant, le grand sac intérieur argenté peut être réutilisé ou jeté avec les ordures ménagères.
L’emballage fraîcheur utilisé pour les dosettes individuelles est très léger et doit respecter des normes rigoureuses pour protéger le café de l’oxygène et procurer aux consommateurs la fraîcheur et la qualité qu’ils attendent de leur café. Nous travaillons à développer un emballage qui donnera les mêmes résultats mais détournera les déchets des sites d’enfouissement. Pour l’instant, l’emballage fraîcheur doit être jeté avec les ordures ménagères.
Notre carton est fait de fibres recyclées à 100 % avec jusqu’à 65 % de contenu recyclé après consommation.

Divers

Un procédé hautement automatisé permet d’assembler le couvercle, l’anneau et le filtre à mailles pour former la dosette et de placer la quantité précise de café dans chaque dosette.
Non, l’anneau vert possède un revêtement spécial qui le rend compatible avec le système d’infusion Keurig 2.0.
Seulement si spécifié sur le carton ou tout autre emballage.